Intrasense enrichit son offre et investit notamment le marché de la télémédecine

Intrasense enrichit son offre et investit notamment le marché de la télémédecine

Le spécialiste montpelliérain des solutions d’imagerie médicale, Intrasense, vient de signer un partenariat avec la Compagnie générale de télé-radiologie (CGTR), leader français dans ce secteur. Treize ans après sa création, Intrasense fait évoluer l’ensemble de son offre pour élargir son potentiel de marché et en s’appuyant notamment sur sa forte capacité d’innovation technologique.

Intrasense développe et commercialise un dispositif médical unique, Myrian®, plateforme logicielle facilitant et sécurisant le diagnostic, la prise de décision et le suivi thérapeutique. Grâce à Myrian®, plus de 800 établissements de santé répartis dans 40 pays bénéficient d’une plateforme unique et intégrée pour lire tout type d’images (IRM, scanner…). Enrichie d’applications cliniques expertes pour des pathologies spécifiques, Myrian® offre une solution de traitement d’image universelle, intégrable dans tous les systèmes d’information de santé. Créée en 2004 dans la pépinière Cap Oméga, Intrasense compte 45 salariés, dont 20 dédiés à la Recherche et Développement. Labellisée «entreprise innovante» par la BPI, elle a investi plus de 9 millions d’euros en Recherche et Développement depuis sa création.

«Cette solution de traitement des images évite certaines erreurs manuelles assez fréquentes. Elle offre une meilleure interprétation des images médicales et permet d’affiner et d’objectiver les diagnostics» résume Stéphane Chemouny, président directeur général et fondateur d’Intrasense.

L’entreprise va proposer ses solutions expertes aux 280 médecins qui travaillent en télé-radiologie de proximité avec la CGTR, dans le domaine de la cancérologie, de la neurochirurgie ou des pathologies vasculaires, notamment. «Ils pourront réaliser des examens très sûrs, même dans des endroits où il n’y a pas forcément de radiologue» précise-t-il.

Intrasense a déjà noué des partenariats avec l’Institut du Cancer de Montpellier et avec le CHU de Montpellier, en neurochirurgie ou en radiologie abdominale et digestive notamment. Elle a opéré il y a deux ans, un repositionnement stratégique. «Plutôt qu’une diffusion en direct, nos logiciels le sont désormais par des sociétés spécialistes des systèmes d’informations de santé» explique le PDG. «C’est plus rentable» confie-t-il.

Intrasense  est actuellement implantée dans 220 hôpitaux de 31 provinces chinoises
Le logiciel Myrian® est particulièrement utile dans un pays qui compte 27% du total mondial des décès par cancer. La filiale chinoise d’Intrasense possède ainsi des atouts majeurs pour conquérir ce marché au potentiel colossal. Deuxième derrière les Etats-Unis, le marché de la santé chinois connait une croissance inégalée (+22,7%*) et représente une opportunité immense.

Grâce à un projet en partenariat avec des hôpitaux universitaires de renom américain et chinois, Intrasense s’est vu récompenser récemment en devenant un des finalistes du prestigieux Prix Galien - MedStartup 2017 à NewYork.  Ce projet permet la mise au point de biomarqueurs d’imagerie des tumeurs hépatiques, évaluant de manière très précoce et avec une fiabilité inédite l’efficacité des thérapies médicamenteuses des cancers du foie.

En savoir plus :

- Intrasense
- Prix Galien Intrasense a été finaliste en catégorie «meilleure collaboration avec un partenaire académique conduisant à une solution de rupture».
- Montpellier Capital Santé
- Intégrer les réseaux de la santé

mardi, 21 Novembre, 2017

Partager cet article