Le design montpelliérain à l’honneur

Le design montpelliérain à l’honneur

Montpellier a été doublement mis à l’honneur par le prix national du design 2017, organisé par l’APCI. Deux designers montpelliérains ont été distingués, le studio Entreautre, pour le chauffe-eau innovant TWIDO, et Tristan Lohner, pour sa lampe Balad. Un double trophée qui conforte la démarche #PasSansDesign engagée en 2016 par la CCI de Montpellier et Montpellier Méditerranée Métropole pour promouvoir le design.

Parmi les trente «Etoiles de l’Observeur du design» décernées dans le cadre du prix national du design 2017 organisé par l’APCI (Agence pour la promotion de la création industrielle), deux ont récompensé des créateurs montpelliérains. L’une a distingué le chauffe-eau innovant TWIDO, compact et économe en énergie, dessiné par Christophe Tincelin (studio Entreautre) pour l’entreprise montpelliéraine 2nGO. L’autre a primé (avec une Etoile de la compétitivité) la lampe «Balad» conçue par Tristan Lohner, directeur du RBC Design Center. Editée par Fermob, cette lampe que l’on peut emmener dehors, poser par terre ou accrocher sur un pied, est devenue un best-seller mondial, vendu à plusieurs milliers d’exemplaires chaque semaine. «C’est l’objet design le plus vendu sur les sites marchands, toutes catégories confondues», indique Tristan Lohner.

Les deux objets ont été exposés en janvier à Paris et le seront également à Saint-Etienne du 9 mars au 9 avril 2017 à l’occasion de la Biennale internationale Design.

Cette double mise à l’honneur donne un écho particulier au programme d’actions #PasSansDesign engagé en 2016 par Montpellier Méditerranée Métropole et la CCI de Montpellier pour promouvoir le design. Une démarche à laquelle participe Christophe Tincelin, du studio Entreautre. «L’un des objectifs de ce programme est de pousser les entreprises à intégrer le design pour se démarquer de leurs concurrents. Tout produit doit être pensé pour offrir un usage optimal et le plus simple possible. Les entreprises qui n’auront pas intégré ces contraintes dès la phase de conception s’exposeront à la désaffection des consommateurs

Tristan Lohner salue lui aussi la démarche engagée à Montpellier et plaide pour la création d’une école du design. «Si demain, Montpellier ouvre une formation à bac + 5, elle fera le plein instantanément et attirera les professionnels. En matière de design, les besoins sont immenses. Tout notre environnement est façonné par le design. Le chantier est colossal.» Et à Montpellier, le potentiel considérable.

En savoir plus :

- Entreautre

- Fermob

- APCI

- Entreprendre à Montpellier

 

mardi, 14 Février, 2017

Partager cet article