MobileR2D2 met l’intra-extranet mobile à la portée de tous

MobileR2D2 met l’intra-extranet mobile à la portée de tous

La startup montpelliéraine MobileR2D2 a développé une technologie permettant à une entreprise de créer une application multi-supports et multi-utilisateurs en quelques clics. Sa solution a déjà conquis une quinzaine de clients dont la Fédération Française de Tennis.

Du 22 mai au 11 juin, 2 000 agents intérimaires recrutés par la Fédération Française de Tennis (FFT) pour le tournoi de Roland-Garros ont pu se former et orienter les visiteurs grâce à une application sur mobile paramétrée en interne à partir d’un outil développé par la startup montpelliéraine MobileR2D2. «Nous avons signé avec la FFT quelques semaines avant le tournoi, témoigne Emmanuelle Cott, cofondatrice de MobileR2D2 avec Erwin Cott. Un intranet classique n’aurait jamais pu être développé dans un délai aussi court et aurait coûté cinq fois plus cher

Fruit de cinq années de R&D et d’un investissement de plus de 2 millions d’euros, la technologie proposée par MobileR2D2 permet à une entreprise de générer simplement et rapidement une application personnalisée et évolutive, capable en outre de continuer à fonctionner en mode déconnecté. «Notre solution permet de créer des applications compatibles avec les systèmes d’exploitation majeurs existants, avec un back-office unique qui facilite leurs mises à jour, explique Emmanuelle Cott. Le client paramètre lui-même son application et la fait évoluer en temps réel, sans avoir à recourir à un informaticien. Cela permet une très grande réactivité

Créée en 2014 et accompagnée par le Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier, MobileR2D2 a déjà conquis une quinzaine de clients tels que Servier, Albin Michel, la mutuelle Garance ou la société Profils Systèmes. Son chiffre d’affaires devrait passer de 700 000 euros en 2016 à plus de 1 million d’euros en 2017 et doubler en 2018. L’entreprise, qui emploie 10 salariés, envisage de prendre pied sur le marché américain en 2019. Le choix de Montpellier ? «Une décision personnelle, mais qui présente deux avantages, commente Emmanuelle Cott : nous disposons ici d’un vivier d’étudiants qui facilite les recrutements. Et puis nous sommes beaucoup plus visibles qu’à Paris, où nous serions noyés dans la masse des startups

En savoir plus :

- MobileR2D2

- Intégrer les réseaux du numérique

 

jeudi, 6 Juillet, 2017

Partager cet article