Montpellier, engagée dans une politique agroécologique et alimentaire de coopération

Montpellier, engagée dans une politique agroécologique et alimentaire de coopération

Lundi 9 octobre, Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Mylène Fourcade, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à l'agro-écologie et à l'alimentation et l’ensemble des acteurs du système alimentaire local ont présenté, à l’occasion de la 10è édition de la foire de Montpellier, la politique de la Métropole engagée depuis deux ans en matière d’agroécologique et d’alimentation.

Montpellier est la 1ère métropole de France à s’être dotée d’une telle politique publique. Elle s’appuie sur une coopération étroite avec les milieux agricoles et scientifiques, une partie du tissu associatif et économique et le grand public. L’objectif est de développer la capacité du territoire à nourrir les habitants de la métropole et les territoires à proximité.

Le lancement, dans toute la métropole de Montpellier et les territoires du Pic-Saint-Loup et du Pays de l’Or, d’une nouvelle étiquette «BoCal, Bon et Local» créée pour rassembler les initiatives locales et faciliter pour chacun l’accès à une alimentation durable, en est une illustration.

L’Agroécologie et l’Alimentation : des enjeux majeurs qui dépassent les frontières de la Métropole de Montpellier
Depuis 2015, la Métropole s’engage dans une démarche collaborative d’élaboration de sa politique agroécologique et alimentaire. Elle a initié cette politique en signant le Pacte de Milan avec plus de 100 villes du monde pour s’engager dans un cadre de travail international et un partage de bonnes pratiques. Puis, a signé le Pacte Etat-Métropole l’engageant à notamment développer des partenariats avec les structures intercommunales de l’aire métropolitaine afin de consolider les filières agricoles et agro-alimentaires de qualité et de proximité.

Sur le terrain, en collaboration avec l’ensemble des acteurs territoriaux (institutions publiques, structures d’accompagnement, profession agricole, organismes de recherche et de formation, entreprises de transformation, fournisseurs de services à l’agriculture, distributeurs, commercialisateurs, associations et consommateurs-citoyens…), la Métropole met en place quotidiennement un système alimentaire plus durable. Cette politique prend appui sur plusieurs champs d’application et est mise en place de manière coopérative et interterritoriale.

Lire le dossier de presse complet

mardi, 10 Octobre, 2017

Partager cet article