Un CHU au top de la recherche

Un CHU au top de la recherche

Le CHU de Montpellier annonce de nouvelles ambitions en matière de recherche et d’innovation sur des molécules médicamenteuses. Dans le cadre du Pacte métropolitain d’innovation, signé entre l’Etat et Montpellier Méditerranée Métropole, le CHU va développer un projet de bio-incubateur de startups biotech et un programme de recherche en neuroradiologie interventionnelle.

Classé au sixième rang national en recherche, le CHU de Montpellier est classé deuxième pour les essais thérapeutiques. «8 500 patients participent chaque année à des protocoles de recherche dans des domaines variés : des maladies inflammatoires (exemple de l’arthrose) à la cancérologie (exemple des cancers hépatiques) ou la diabétologie», fait observer Thomas Le Ludec, directeur général de l’établissement. Dans le cadre du Pacte métropolitain d’innovation, signé entre la Métropole de Montpellier et l’Etat, le centre hospitalier va créer un bio-incubateur de startups dans le domaine de la médecine régénératrice et des biothérapies cellulaires innovantes. «Ce bio-incubateur va intégrer l’Institut de Recherche sur la Médecine Régénérative et les biothérapies (IRMB), une structure phare de notre CHU qui va être agrandie de 800 m²», précise le directeur général du CHU. Dans cet institut travaillent 150 chercheurs, ingénieurs et personnels du CHU, de l’INSERM ou du CNRS.

Autre projet important inscrit dans le Pacte : la création à l’hôpital Gui-de-Chauliac d’une salle d’angiographie cérébrale de dernière génération. Elle va permettre de développer la recherche et les thérapies innovantes dans le domaine de la neuroradiologie interventionnelle pour traiter certaines formes d’accidents vasculaires cérébraux par thrombectomie. Une thérapie qui permet de traiter précisément une lésion ou de la diagnostiquer, sous contrôle d'un examen d'imagerie.

Le CHU de Montpellier investit chaque année 40 millions d’euros dans la recherche, qui mobilise près de 1 400 chercheurs et médecins. Fin 2016, il conduisait au total 1 500 protocoles de recherche sur de nouvelles thérapies ainsi que 15 projets européens.

En savoir plus :

- CHU de Montpellier

- Intégrer les réseaux de la santé

- Signature du Pacte Métropolitain d'Innovation : Montpellier Capital Santé soutenu par l'Etat

mardi, 14 Février, 2017

Partager cet article