Toutes les actualités

Créateurs d’entreprises, suivez le guide !

Information mise à jour le 19/03/18

Depuis 20 ans, le montpelliérain Franck Beuttin édite le "Guide du créateur d’entreprise" en Méditerranée, auquel se sont ajoutées en 2007 cinq autres éditions régionales.

Franck Beuttin, éditeur du «Guide du créateur d’entreprise» @Edouard Hannoteaux

Franck Beuttin, éditeur du "Guide du créateur d’entreprise" @Edouard Hannoteaux

Dans l’édition «Grand Sud» 2018, il passe au crible le choix des statuts, le financement, les aides, le régime fiscal, les formalités... en se mettant toujours dans la peau du créateur.

Dès ses études de marketing dans le Nord, Franck Beuttin a pris le virus de la création d’entreprise. «Être créateur est un sas, un passage dont il faut sortir en ayant pris les bonnes décisions et fait les bons choix. Je me suis demandé de quel outil le porteur de projet avait besoin pour passer à l’action.»

Son Master en poche, il assure d’abord des missions commerciales dans l’édition et le mobilier de bureau avant de créer à 27 ans l’agence Prodev et sortir en 1998 le premier Guide du créateur d’entreprise Méditerranée. S’y ajouteront d’autres éditions régionales à partir de 2007.

"Pour certains étudiants, créer leur entreprise est devenu un vrai objectif'

En 2018 vont sortir une demi-douzaine d’éditions*, dont la version Grand Sud (Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et PACA), lancée sur le salon Place Créative en décembre à Montpellier. Franck Beuttin étudie des personnalisations à l’échelle de départements et métropoles.

«Dans la profusion d’informations du web, le guide est un outil simple, clair, organisé et complet», argumente l’entrepreneur. Utilisé par plus de 200 réseaux d’appui, experts comptables, franchiseurs, banques ou agences Pôle Emploi, il est aussi diffusé sur des salons comme le prochain Franchise Expo Paris fin mars. Basé chez Buro&Co dans l’immeuble Stratège du Millénaire, le montpelliérain fait le tour de France à la rencontre des créateurs et observe une forte évolution depuis la vague de l’auto-entrepreneur puis du micro-entrepreneur.

«La frontière entre le salarié et l’entrepreneur est devenue floue. Beaucoup de salariés cadres, ou de retraités, veulent entreprendre. Le profil du créateur s’est ouvert. Je vois davantage de femmes et la moyenne d’âge a chuté d’au moins dix ans. Pour certains étudiants, créer leur entreprise est devenu un vrai objectif.» Les porteurs de projets pourront lui poser leurs questions au 2e salon Réussir en franchise Occitanie le 19 juin au Corum de Montpellier.

* Hauts de France, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Grand Ouest et Nord Est.

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page