Toutes les actualités

Dropy transforme les boutiques en ligne en places de marché 2.0

Information mise à jour le 20/06/18
Lancée il y a un an par le jeune entrepreneur montpelliérain Antoine Dematté, Dropy propose aux sites marchands à forte visibilité de se transformer en places de marché en les reliant aux catalogues de commerçants complémentaires. Hébergée à la pépinière Cap Oméga, la jeune pousse de 10 salariés profite à plein de l’ébullition de l’écosystème French Tech montpelliérain.
Antoine Dematté est tombé très jeune dans le e-commerce : l’entrepreneur de 25 ans, membre de la délégation française au «G20 des Jeunes Entrepreneurs», mi-juin à Berlin, pratique le sujet depuis une décennie ! Après le succès de TouchMods, un site e-commerce d’accessoires de téléphonie mobile,  il a lancé en mai 2016, au bout d’un an et demi de recherche et développement, la solution Dropy. «Elle est depuis avril en phase d’accélération commerciale», précise Antoine Dematté. Dropy a obtenu le trophée d’or de l’innovation à l’événement régional Connec’Sud, début juin à Montpellier.
Dropy, qui connecte entre eux les catalogues des sites marchands, assure toute la gestion des flux, gratuitement. L’entreprise se rémunère par une commission de 5 % sur les ventes. Pour donner sa pleine mesure, Dropy a besoin de maximiser la complémentarité entre les produits des offreurs et des revendeurs. «Un fournisseur de champagne et un fabricant de chocolat, ça marche très bien ensemble ! Nous avons déjà 700 partenaires, fournisseurs et revendeurs. Nous visons les 1 000 fin 2017», affirme Antoine Dematté. Son objectif prioritaire est de «signer des grands comptes, en vue de faire grimper plus vite les ventes de nos partenaires». Un changement d’échelle qui appuierait une levée de fonds importante. L’entreprise a levé jusqu’à présent 1 million d’euros auprès de business angels.
L’accompagnement du BIC - le programme JumpIn’Création a aidé Antoine Dematté à peaufiner en amont le business model Dropy - et l’hébergement à la pépinière Cap Omega satisfont le jeune manager, qui gère une équipe de 10 personnes. À Cap Omega, il est dans son milieu naturel et multiplie les échanges avec les autres entrepreneurs : «Je teste les solutions de mes confrères, j’ai fait des achats groupés avec certains. Les gens trouvent toujours du temps pour échanger, cela permet de ne pas être isolé. Le BIC est un grand facilitateur.»
En savoir plus :
- Dropy
- Blog Dropy
- Intégrer les réseaux du numérique
- Etre accompagné par le Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier Méditerranée Métropole