Toutes les actualités

e-dentech fait reculer les caries grâce à la télémédecine

Information mise à jour le 20/06/18
Incubée par le BIC de Montpellier, la start-up e-dentech, promeut une solution de consultation bucco-dentaire à distance, validée par l’expérimentation menée au CHRU de Montpellier depuis 2014. Une innovation qui illustre les liens fructueux entre l’université, la recherche hospitalière et l’entrepreneuriat dans le monde de la santé et du numérique, deux piliers stratégiques de la Métropole de Montpellier.
«Il ne faut avoir peur ni du dentiste ni de la télémédecine, qui facilite l’accès aux soins des personnes âgées, malades ou handicapées », assure le chirurgien-dentiste Nicolas Giraudeau, enseignant-chercheur au Centre de soins, d’enseignement et de recherche dentaires du CHRU de Montpellier et membre de la Chaire e-santé. Pour accélérer la diffusion de la télémédecine, il a fondé en juin 2015 avec quatre associés, dont son père, la société e-dentech, incubée par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole depuis le printemps 2015. Une startup directement issue des travaux de la recherche publique montpelliéraine.
Nicolas Giraudeau, «pur produit de l’Université de Montpellier», également diplômé en droit de la santé et en gestion des établissements sanitaires et sociaux, a soutenu une thèse d’université sur la télémédecine en 2014. Il coordonne au CHRU le projet e-Dent de télé-expertise bucco-dentaire, validé fin 2013 par l’Agence régionale de santé. Depuis avril 2014, 2 500 patients d’une vingtaine d’établissements médico-sociaux et de centres pénitentiaires de la région ont bénéficié de consultations dentaires à distance.
Propriétaire de la solution, e-dentech est aujourd’hui en pleine phase de structuration : «Un directeur opérationnel rejoint l’entreprise en septembre et nous souhaitons être hébergés rapidement dans l’une des structures du BIC afin de bénéficier de sa forte culture de l’entreprise.» Déjà, la startup a convaincu de nouveaux clients, comme l’association Unapei, qui équipera 40 établissements français recevant des personnes handicapées mentales. Partenaire de l’association internationale de la recherche dentaire IADR, e-dentech vise aussi l’export. «Fin 2017, estime Nicolas Giraudeau, la solution devrait être déployée dans une centaine d’établissements de huit régions françaises et trois pays.»
En savoir plus :
- Intégrer les réseaux de la santé
- Etre accompagné par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole
- Montpellier Capital Santé
- Chaire E-santé de la fondation de l'Université de Montpellier