Toutes les actualités

Les tests de NovaGray améliorent l’efficacité des radiothérapies

Information mise à jour le 20/06/18
Créée sur la base des résultats d’une décennie de recherches de l’Institut du Cancer de Montpellier, NovaGray a mis au point un test sanguin permettant de personnaliser la radiothérapie selon la sensibilité de chaque patient. Accompagnée par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole, la startup, dont le premier test sur le cancer du sein est disponible, multiple les trophées français et internationaux.
«Tout va très vite», lance Clémence Franc, présidente de NovaGray, startup qu’elle a fondé en 2015, avec le Pr David Azria, coordonnateur du pôle radiothérapie oncologique de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM). Le 13 juin, elle a reçu le trophée Sciences et Recherche de «La Tribune Women’s Awards by Objectif», remis par Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole au développement économique et à l’innovation. Clémence Franc figure aussi parmi les «10 innovateurs français de moins de 35 ans» dévoilés le 8 juin par la revue du Massachusetts Institute of Technology (MIT), et aussi parmi les «personnalités de moins de 30 ans» du magazine Vanity Fair de juillet. «Nous sommes aussi la seule société française parmi les 20 retenues fin mai par l’accélérateur américain MedTech Innovator. C’est une belle porte d’entrée pour les Etats-Unis», se réjouit Clémence Franc.
Accompagné par le BIC de la Métropole, NovaGray illustre la qualité de la recherche montpelliéraine en santé. Protégé par deux brevets et des savoir-faire détenus par l’ICM, le CHU et l’Université de Montpellier, le test sanguin permet à l’oncologue d’évaluer en amont la sensibilité du patient à la radiothérapie afin d’adapter précisément le traitement, améliorer l’efficacité et réduire les effets secondaires. NovaGray Breast®, lié au cancer du sein, est aujourd’hui disponible, et la startup travaille sur des tests adaptés aux cancers de la prostate et du poumon.
Pour poursuivre sereinement sa route, NovaGray souhaite lever «2 à 3 millions d’euros fin 2017». De quoi viser les Etats-Unis, embaucher un quatrième salarié et prendre des bureaux. «Pourquoi pas à Cap Delta ? Notre ADN est montpelliérain.»
En savoir plus :
- NovaGray
- La Tribune Women’s Awards (LTWA) by Objectif
- La santé, premier des 7 piliers de développement de Montpellier Méditerranée Métropole
- Montpellier Capital Santé
- Intégrer les réseaux santé
- Être accompagné par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole