Toutes les actualités

Lutte contre le Sida : la découverte majeure d’un labo montpelliérain

Information mise à jour le 20/06/18
Des chercheurs de l’Institut de Génétique Humaine (IGH) de Montpellier ont identifié un marqueur permettant de différencier les cellules « dormantes » infectées par le VIH, des cellules saines. Une première mondiale.
 
Il reste à ce jour incurable. Et pour cause : le VIH, le virus du sida, peut se cacher pendant des années dans des cellules réservoirs, échappant ainsi à la réponse immunitaire et à la trithérapie. Conséquence : en cas d’arrêt du traitement, le virus se propage à nouveau. Depuis 20 ans, tous les laboratoires du monde cherchaient à repérer ces cellules porteuses, et c’est l’Institut de Génétique Humaine, unité mixte de recherche fondamentale du CNRS et de l’Université de Montpellier, qui y est parvenu, en identifiant une protéine qui trahit la présence du VIH à leur surface.
«Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de cibler et détruire les cellules infectées», résume Monsef Benkirane*, directeur de l’IGH. Ce laboratoire de 220 chercheurs, a pour principaux axes de recherche la dynamique du génome, la génétique, l’épigénétique et les pathologies moléculaires et cellulaires, avec un intérêt particulier pour le VIH et le cancer. L’IGH, qui «s’appuie sur l’environnement technologique de pointe offert par les services de Biocampus et jouit de l’émulation scientifique excellente de Montpellier», porte également un projet inédit en région : la création d’un incubateur-pépinière, dans le cadre du Pacte métropolitain d’innovation signé entre l’Etat et Montpellier Méditerranée Métropole le 5 janvier 2017.
Le projet entrera prochainement en phase d’étude en vue de la construction d’un bâtiment (environ 3 000 m2) sur le site de recherche Arnaud-de-Villeneuve, au cœur de l’environnement hospitalo-universitaire de MontpellierBaptisé «IncubaSciences», il vise à valoriser la puissance académique et à développer une cross-innovation faisant collaborer chercheurs, cliniciens, industriels et étudiants et acueillera des entreprises dans le domaine de la biologie-santé.
* Médaillé d’argent du CNRS en 2015
En savoir plus :
- IGH
- Intégrer les réseaux de la santé
- Pacte métropolitain d'innovation
- Montpellier Capital Santé
- Voir la vidéo IGH / CNRS