Toutes les actualités

Teads rejoint Altice pour contrer Google et Facebook

Information mise à jour le 20/06/18
Teads, l’une des pépites de la French Tech montpelliéraine, est rachetée par le groupe Altice, présidée par Patrick Drahi. Ce rapprochement, qui sera effectif courant mai, renforcera encore la visibilité de Teads sur le marché mondial de la publicité vidéo. Il favorisera aussi la convergence des écrans, entre télévision, ordinateurs et mobiles. Le site de Montpellier verra ses moyens renforcés.
Créée en 2011 à Montpellier, Teads a bouleversé en quelques années le marché de la publicité vidéo sur internet. Inventeur notamment du format inRead, qui permet d’intercaler des spots vidéo dans des articles de manière non intrusive, la startup montpelliéraine revendique aujourd’hui le statut de «première place de marché publicitaire vidéo au monde» et assure traiter avec 94 des 100 premiers annonceurs mondiaux. Son rachat par le groupe Altice, pour un montant de 285 millions d’euros, lui permettra d’accroître encore sa visibilité. «L’enjeu est considérable, explique Loïc Soubeyrand, co-fondateur de Teads, aujourd’hui membre du conseil d’administration. Il s’agit de contrebalancer l’influence de Google et Facebook qui absorbent à eux deux 85 % des budgets publicitaires sur internet. Pour créer une troisième force, nous devons atteindre une taille critique. Le groupe né du rachat de Teads par Altice génèrera plus d’un milliard d’euros de revenus publicitaires, ce qui permettra de peser sur le marché.»
L’autre enjeu de l’opération porte sur la «convergence des écrans». «Actuellement, la télévision et le digital forment deux mondes séparés, observe Loïc Soubeyrand. Altice s’adresse au téléspectateur, Teads à l’internaute. En rapprochant nos savoir-faire, nous allons pouvoir accélérer cette convergence. Nous serons ainsi en mesure de proposer de la publicité ciblée sur la télévision, et de créer de la valeur pour les éditeurs et les annonceurs.»
Teads a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 188 millions d’euros (+ 44 %). L’entreprise a son siège au Luxembourg mais maintient à Montpellier son centre d’innovation, dont l’effectif devrait passer de 70 à 90 personnes d’ici à la fin de l’année 2017.
En savoir plus :
- Teads
- Groupe Altice
- Intégrer les réseaux du numérique