Découvrir les traditions

Les communes de la métropole de Montpellier ont su préserver leur culture locale et leur esprit festif : jeux et animations traditionnels rythment les saisons. Ainsi, du printemps à l’automne, les courses camarguaises font vibrer les arènes des villages.

Découvrir le patrimoine viticole

La terre de Montpellier Méditerranée Métropole est une terre viticole : ses vignes recouvrent plus de la moitié du territoire, ses vins comblent les meilleurs tables en France et à l’étranger. La fête des vignes est une manifestation phare de la métropole, destinée à promouvoir les vins, de grande qualité, produits par les vignerons de notre terroir. Elle se déroule chaque fin novembre sur la place de La Comédie à Montpellier, ainsi que dans les caves et domaines de la métropole et rassemble plus de 200 000 amoureux des sirupeux de notre terroir.
Montpellier est une commune viticole emblématique du vignoble du Languedoc. Même si les vignes aux abords de la ville finissent par être remplacées par des constructions modernes, le territoire communal possède encore environ 130 hectares de zones agricoles plantées en vigne (Flaugergues, Montaubérou, Valédeau, Méjanelle, Petit Grès, Mas-Nouguier, Bionne). Ainsi, le château de Flaugergues (voir ci-dessous) est une exploitation viticole montpelliéraine qui jouit d'une vraie notoriété.

Découvrir le patrimoine architectural

Les monuments de la métropole sont un témoignage des siècles passés. La « Via Domitia », première route construite par les Romains en Gaulle pour assurer la communication avec Rome, traverse le territoire.

Les Folies

Un peu d'histoire. Une folie désigne, dans la région montpelliéraine, une maison de plaisance bâtie sous l'Ancien Régime par la noblesse de robe ou la riche bourgeoisie de la ville. Elle se distingue par un vocabulaire architectural et une organisation qui lui sont propres. Les folies montpelliéraines connaissent un âge d'or au XVIIIème siècle, sous l'impulsion d'architectes locaux, notamment la dynastie des Giral. De nos jours, ces édifices sont pour la plupart classés ou inscrits aux monuments historiques.

Le centre Historique : l'Ecusson

Le quartier de l'Ecusson offre de très belles balades ainsi que de nombreuses surprises d'une grande beauté. En effet, le dédale de ruelles piétonnes débouche sur des bâtisses, places ou cours plus insolites les unes que les autres. Le cœur de Montpellier propose aussi aux visiteurs avertis des rues commerçantes très animées où ils pourront faire du shopping ou flâner en découvrant les nombreuses petites boutiques de l'Ecusson. Ainsi que de nombreux monuments historiques tels la Tour de la Babote ou l'Arc de Triomphe.

Le quartier Antigone

Dessiné par l’architecte Ricardo Bofill, il vous emmène vers Port-Marianne, extension de la ville vers la mer, pour laquelle ont œuvré de grands architectes internationaux.

Découvrir la Nature

Soucieuse de la préservation de son environnement, Montpellier Méditerranée Métropole œuvre, depuis une vingtaine d’années, pour développer une politique cohérente et responsable. En amont comme en aval. Aujourd’hui, la filière de traitement et de recyclage des déchets produits sur son territoire est globale et exemplaire.

Une nature préservée

Montpellier Méditerranée Métropole ravit les amoureux de la nature. Elle offre des kilomètres de plages naturelles préservées, dont la plage de Villeneuve-lès-Maguelone, vierge de toute construction.

Les étangs de Pérols et de l’Arnel, le site protégé de Méjean et le canal du Rhône à Sète révèlent des couleurs changeantes à chaque heure de la journée.

A l’intérieur des terres, toute une variété de paysages s’offre au promeneur : garrigues, vignes, pinèdes, oliveraies… Tandis que capelettes, carrières et ponts romains ponctuent le décor et rappellent la présence de l’homme.

Plan de réduction des déchets

Depuis 15 ans, Montpellier Méditerranée Métropole mène une politique concrète en matière de protection de l’environnement et de développement durable. En mai 2011, elle a signé un accord-cadre quinquennal pour la réalisation d’un Programme Local de Prévention des Déchets avec l’ADEME. Son objectif : la diminution de 7% de la production d’ordures ménagères et assimilées en 5 ans.

Partager cet article