Toutes les actualités

Avec l’upcycling, l’ENSAM détourne l’espace french tech par le design

Information mise à jour le 26/06/18

L’exposition «Le grand détournement par le design» montre comment innover par le design en transformant des matériaux jetés, en produits de valeur ou d’utilité supérieure.

Le Grand Détournement du Design ©MMM

Le Grand Détournement du Design ©MMM

Les objets présentés à l’espace French Tech résultent du concours éponyme organisé à l’ENSAM (l’école d’architecture) en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, sur le thème de l’upcycling.

Un sommier métallique transformé en brise-vue à fixer sur des façades, et sur lequel faire pousser des plantes. Des gravats de cairon, ou de vieilles briques, découpés en petits morceaux et cimentés avec de la chaux pour les transformer en dalle de parterre magnifique, la surprise a été totale ou encore des vieilles portes réutilisées pour aménager des façades… Le thème de l’upcycling a beaucoup inspiré les étudiants de l’école nationale supérieure d’architecture de Montpellier (ENSAM), notamment les grands gagnants avec leur proposition : «lumo» qui a été présenté à l'espace French Tech jusqu’au 15 juin.

«Contrairement au recyclage qui diminue la qualité du produit, l’upcycling détourne une ressource existante pour en augmenter la valeur initiale» résume Alain Derey, directeur de l’ENSAM. «Le sujet était difficile mais il y a un véritable engouement de nos étudiants. Dans ce premier concours, qui les interrogeait sur “que fait-on de nos déchets”, ils ont été très inventifs.» Une douzaine de ces matériaux et produits sur les 25 dossiers sont présentés.

La Métropole de Montpellier qui impulse régulièrement des actions pour favoriser l’émergence d’un écosystème autour du design, est à l’initiative de ce «Grand détournement». «Elle réfléchit depuis plusieurs années au moyen de créer des entreprises et de l’emploi sur son territoire, grâce au design», précise Alain Derey. «Les deux étudiantes qui ont produit les dalles à partir des gravats sont prêtes à créer leur société», se félicite-t-il. L’école d’architecture, elle, réfléchit à un incubateur qui ouvrirait la profession d’architecte à d’autres métiers. Cette exposition sur l’innovation par l’upcycling a permis aux acteurs économiques de découvrir une autre facette du design, dont les débouchés pratiques peuvent être immédiats.

En savoir plus :
- Espace French Tech
- Ensam

Il y a 0 commentaire sur cette page