Toutes les actualités

Bazimo optimise la gestion immobilière

Information mise à jour le 09/01/19

Incubée à Cap Omega, Bazimo propose une application web qui révolutionne la gestion de parc immobilier tertiaire. Lauréate nationale du Plan de transition numérique du bâtiment, elle met le cap sur l’international.

Bazimo optimise la gestion immobilière @david crespin

Chloé Rayssac, co-fondatrice de Bazimo, debout, au côté de son équipe.

Tout est parti d’un constat fait par Chloé Rayssac, ingénieure en bâtiment et co-fondatrice de Bazimo en 2016.

« C’est en travaillant dans la gestion de patrimoine tertiaire que j’ai mesuré le manque de communication entre les différents intervenants et de centralisation des informations », relate cette trentenaire, qui s’est alors associée avec Christophe Havard, ingénieur logiciel.

L’implantation à Montpellier leur paraît idéale.

« Propice à l’innovation, grâce au soutien du BIC, le territoire de la Métropole est un vivier de matière grise », souligne Chloé Rayssac, co-fondatrice de Bazimo.

Ainsi est née Bazimo, une application web collaborative de gestion des immeubles de bureaux, dédiée aux locataires, propriétaires et exploitants gestionnaires. En souscrivant un abonnement, chaque utilisateur peut consulter et analyser facilement toutes les données et historiques relatifs à son immeuble : documents administratifs et techniques, suivi des consommations énergétiques, etc. Un module 3D permet de visualiser le bâtiment et son fonctionnement.

Application bilingue

A la clé, « une diminution des risques financiers et techniques pour les bailleurs, une meilleure performance énergétique et un gain de productivité. » Le meilleur souvenir de cette dirigeante ? Ce jour de décembre 2016 où le Plan de transition numérique du bâtiment lui a annoncé qu’elle était lauréate de l’appel à projet "carnet numérique". « Cela nous a conforté dans notre vision », se réjouit-elle.


La startup montpelliéraine, qui emploie 4 salariés, a décroché son premier client, la société de gestion de SCPI Voisin, et levé 300 000 euros auprès d’un gestionnaire de patrimoine du secteur immobilier au deuxième trimestre 2018. Elle ambitionne désormais d'intégrer de nouvelles fonctionnalités et de poursuivre son développement, notamment à l'international, en recrutant une équipe commerciale. Avec en ligne de mire, la conception d’une application bilingue dont l’architecture respectera les standards internationaux.

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page