Toutes les actualités

Darver : Une pierre à l'édifice de l'insertion

Information mise à jour le 19/12/18

Au-delà de sa vocation économique, le groupe familial de construction Darver porte un projet social visant l’insertion des personnes éloignées de l’emploi. De par la volonté de son dirigeant, Alvaro Barredo de Valenzuela.

Darver - Une pierre à l'édifice de l'insertion @edouard hannoteaux

Alvaro Barredo de Valenzuela (à gauche), PDG du groupe familial de construction Darver, avec l’un de ses collaborateurs.

Depuis sa création en 1993, la société Darver, implantée à Castries, a vite grandi. Spécialisée dans le bâtiment gros oeuvre et les travaux pour tous corps d'Etat, elle pèse plus de 21 millions d’euros de chiffre d'affaires. Mais elle reste « familiale dans l’âme », comme le souligne son PDG, Alvaro Barredo de Valenzuela.

« Proches de nos salariés, nous conjuguons ambition économique et valeurs humaines. Quand les collectivités publiques ont inséré des clauses sociales dans leurs marchés publics, nous avons essayé de transformer cette contrainte en atout. »

De fait, « aux côtés de la Métropole, très attachée au choix de candidats issus du territoire dans ses commandes publiques, nous étudions les différents mécanismes à mettre en œuvre pour mener à bien notre démarche d’insertion », explique le dirigeant de Darver.

Il s’est appuyé sur le groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq) du BTP, des agences d’intérim spécialisées, ainsi que des dispositifs impulsés par des associations locales. Depuis 2014, l’entreprise a eu recours à 13 475 heures dans le cadre de l’insertion. Cette année, elle prévoit 5 500 heures.

Mission réussie

Recrutés sur entretien de motivation, les jeunes sont formés dans le cadre de contrats de professionnalisation et encadrés par des chefs de chantier qui eux-mêmes s’engagent sur la base du volontariat.

« Il s’agit d'une condition sine qua non pour offrir à chacun l’accompagnement nécessaire à sa progression. Les tuteurs prennent le temps, entre midi et deux, de parler du métier mais aussi de la vie. »

Alvaro Barredo de Valenzuela estime sa mission en grande partie réussie « lorsque les jeunes ont repris goût au travail. » Plusieurs ont transformé l’essai et gravi les échelons, de manœuvre à maçon ou plus. En trois ans, le groupe Darver a signé dix CDD en insertion et cinq CDI.
Il y a 0 commentaire sur cette page