Toutes les actualités

En pleine forme, DROMFit lance des vêtements « Made in Montpellier »

Information mise à jour le 19/02/20

Spécialiste des vêtements de cross training, DROMFit a rejoint fin 2019 la zone d’activité Garosud à Montpellier, où la jeune entreprise se mobilise sur un double chantier : l’intégration de la fabrication et sa transformation en coopérative.

Kevin Coulm, gérant de DROMFit @DROMFit
Après cinq années passées à Lunel, les dirigeants de DROMFit (marque de l’entreprise Drom Sport) ont choisi en 2019 de rejoindre les terres métropolitaines.

« Nous voulions nous agrandir et revenir à Montpellier d’où nous sommes originaires », explique le gérant Kevin Coulm, diplômé de Montpellier Business School. Accompagnée par le service implantation de Montpelier Méditerranée Métropole, l’entreprise a installé en octobre son équipe de douze personnes à Garosud. « Nous avons un atelier de 180 m2 et une mezzanine-bureau de 80 m2, ce qui est parfait pour nos besoins », précise le gérant.

Ce nouveau format répond à la croissance de l’entreprise, qui prévoit un chiffre d’affaires de 900 000 € (hors taxe) pour 2020, après avoir bondi de 320 000 € en 2017 à 800 000 € (hors taxe) en 2019. Le pari fait en 2017 a payé : la jeune société a élargi au cross training (un programme d’entraînement sportif exigeant) l’activité focalisée à l’origine sur le paintball dont Kevin Coulm est un ancien joueur professionnel reconnu internationalement :

« C’est un marché en plein développement. D’ailleurs, tout le monde pratique le cross training dans l’entreprise. »

DROMFit vend ses T-shirts, débardeurs et shorts aux salles de sport et sur son site web marchand (10 % du chiffre d'affaires). Elle travaille déjà avec 200 des 600 salles spécialisées en France. Pour s’ouvrir de nouveaux horizons, elle attaque le marché espagnol, de même taille, avec l’aide d’un responsable commercial pour l’Espagne, arrivé début janvier.

« Montpellier, l’Industrie Positive »

De grands changements sont en cours, car les cinq associés veulent construire une entreprise responsable et engagée.

« Avec la maturité, nous réfléchissons à notre impact. Les nouveaux locaux nous permettent de tester l’intégration de la fabrication dans l’atelier. Nous avons déjà sorti des petites séries », lance Kevin Coulm. Aujourd’hui, si la majorité de l’impression se fait à Garosud, les pièces textiles viennent de l’étranger.

« Nous évaluons les coûts réels de production pour vérifier si la bascule est possible vers une production complètement locale. Nous partageons la vision de l’industrie positive lancée par la Métropole. »

Depuis un an, Montpellier Méditerranée Métropole pilote en effet la démarche « Montpellier, l’Industrie Positive » d’accompagnement des entreprises industrielles en recherche d’un impact économique, social et écologique positif sur le territoire. C’est dans cet esprit que Drom Sport programme aussi sa transformation fin février en société coopérative et participative (Scop).

« On veut que tous ceux qui travaillent dans l’entreprise, à l’image de la couturière qui a un savoir-faire extraordinaire, soient associés, parties prenantes de l’aventure et propriétaires de leur travail », affirme Kevin Coulm.   

Découvrez en vidéo les locaux et l’équipe de Drom Sport à Garosud :

 

Il y a 0 commentaire sur cette page