Toutes les actualités

Kalisi, un engagement salutaire auprès des actifs en situation précaire

Information mise à jour le 07/09/21

L’association basée dans le quartier de la Mosson se mobilise pour aider les travailleurs, demandeurs d’emploi mais aussi les retraités en situation de précarité à mieux vivre leur quotidien.

Au centre Marie Fernandez Kalisi @lemasmedia
La pauvreté gagne du terrain. Kalisi le sait bien, elle qui s’est fixée pour mission d’apporter son aide aux travailleurs, retraités et demandeurs d’emploi qui peinent à surmonter les difficultés du quotidien. Face à l’afflux des demandes, Kalisi est à présent obligée de pousser les murs et recherche activement un nouvel espace. Portrait de cette association "Made In Montpellier".

Reconnue d’intérêt public

Créée en 2014 et reconnue d’intérêt public depuis 2015, l’association intervient donc à plusieurs niveaux. Le premier concerne l’aide alimentaire. Elle travaille avec les groupes Casino et Bofrost, ainsi qu’avec Carrefour et Auchan. Ces enseignes lui font don de produits proches de la date limite de consommation et ces denrées, une fois récupérées, sont réparties en différents paniers alimentaires, composés de sorte à couvrir les besoins d’une semaine entière, avec produits secs, fruits et légumes frais notamment. 
 
Pour bénéficier de ce service, l’adhésion à l’association est indispensable. La cotisation est fixée à 15€ pour l’année et elle donne accès à l’achat de paniers alimentaires pendant une période de trois mois, renouvelable trois fois. Chaque panier alimentaire est vendu au prix de 5€.

«Nous fournissons en outre des idées de recettes pour cuisiner les produits que nos paniers contiennent», complète Marie Fernandez, la fondatrice de Kalisi et médiatrice sociale de l’association.

De plus en plus d’adhérents

Cette aide alimentaire est d’ailleurs l’indicateur d’une situation économique qui se dégrade pour les plus fragiles…

«Aujourd’hui, l’association compte 250 adhérents et ce nombre ne fait qu’augmenter d’année en année», constate Marie Fernandez. Et d’expliquer : «Nous recevons en effet de plus en plus de personnes, qu’il s’agisse de familles monoparentales au SMIC ou de personnes qui travaillent à temps partiel et nous accueillons aussi désormais des étudiant.e.s démuni.e.s et même des jeunes entrepreneurs et entrepreneuses qui ont investi toutes leurs économies dans leur projet et qui ne s’en sortent pas.»

L’aide alimentaire n’est qu’un volet de son activité. Car Kalisi lutte également contre l’ensemble des décrochages qui guettent les plus fragiles. Elle leur propose une aide juridique, une aide administrative, des sessions de remise à niveau en informatique, un accompagnement à l’aide aux devoirs, un atelier Culture et Sport, des ateliers de discussions, mais aussi des ateliers de relooking professionnel, utiles pour chercher un nouvel emploi.

Redonner espoir

L’engagement de Kalisi est de ce fait salutaire.

« Nous formons une chaîne de solidarité humaine qui redonne espoir à tous ceux que nous aidons », résume Marie Fernandez qui salue l’aide qu’apportent à l’association Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier : « Leur soutien est indispensable », dit-elle. 

A la recherche de nouveaux locaux

Face à l’afflux des demandes, l’association a un impératif : elle doit quitter ses locaux le 31 octobre et est en recherche active d’un nouvel espace pour stocker les denrées, confectionner les colis et réaliser la distribution (sur rendez-vous sans nuisance sonore).

120 à 150m2 dans le nord de Montpellier, à proximité des transports en commun, seraient tout à fait adaptés, l’association, étudiera toutes vos propositions avec intérêt, merci de les contacter via cette adresse mail : secretariatkalisi@yahoo.com
Il y a 0 commentaire sur cette page