Toutes les actualités

Le régime sans privation, recette gagnante de La Brigade de Véro

Information mise à jour le 30/06/21

En concoctant de bons petits plats sains et équilibrés, qu’elle livre à ses client.e.s, la startup familiale donne un coup de jeune aux méthodes pour mincir. Présentation d’un succès par le menu.

Arthur Capon - La Brigade de Vero - 3M ©Maugendre David

Arthur Capon - La Brigade de Vero - 3M ©Maugendre David

Perdre du poids sans sacrifice. Voilà comment Véronique Capon a créé ses recettes pour mincir. Aucun régime ne lui convenait.

« Je voulais quelque chose de pratique, sain et surtout qui me permette de continuer à boire un petit verre de vin et à manger un petit carré de chocolat de temps en temps », explique-t-elle.

À l’aide d’une calculatrice et des informations nutritionnelles disponibles, elle a commencé à concevoir des plats légers, goûteux et nourrissants, qui lui ont permis de perdre sept kilos en quelques mois. Le bouche-à-oreille aidant, les copines ont à leur tour voulu tester ce régime. Devant le succès, Arthur, le fils de Véronique, suggéra alors de créer une page Facebook, puis devant l’afflux des commandes décrochées via ce réseau social, de constituer une société.
 
En 2017, La Brigade de Véro voyait ainsi le jour à Alès. Et, depuis, la petite entreprise familiale… grossit à vue d’œil. « Tout est allé très vite », admet Arthur, 29 ans, son président.

« Au début, nous ne livrions nos plats frais-maison que dans le Gard et l’Hérault. Aujourd’hui, nous en préparons 17 000 par semaine, que nous envoyons dans toute la France et en Belgique. »

La Brigade de Véro a développé un concept qui plaît. Elle n’utilise que des produits locaux de qualité : viande 100% française, poissons issus de la pêche durable, légumes et fruits frais, avec lesquels elle confectionne des menus pour six jours, selon différentes formules mixant ou pas petits déjeuners, déjeuners, collations et dîners.
 
Chaque plat est élaboré pour que l’apport journalier soit limité à 1 200 calories - grand principe des régimes - ce qui laisse la place à un petit rabiot qui sera calibré pour et avec chaque client. Enfin, sacro-saintes règles : le goût ! Les plats proposés doivent être savoureux, tout en étant légers. C’est ainsi qu’est née la recette de la « tartifLight », une tartiflette revisitée avec du jambon cru et du fromage à raclette en lieu et place des lardons et du reblochon.
 
La Brigade de Véro a donc créé le régime qui rassasie tout en faisant plaisir. Son approche fait des émules. Entre 2018 et 2020, le chiffre d’affaires de la société est passé de 650 000 € à 2,9 M€ et, selon les prévisions, il devrait frôler 5 M€ en 2021. L’effectif sera, quant à lui, porté de 35 à 70 collaborateurs d’ici mi-2022.
 
Pour faire face à sa croissance hors norme, la société a décidé de quitter Alès pour s’installer à Montpellier dans 2 500 m2 de locaux au sein du parc d’activité du Millénaire, pour un investissent d’un montant de 1,8 M€. En parallèle, elle a noué un partenariat avec le MIN de Montpellier pour assurer son approvisionnement en produits de qualité et elle s’est tournée vers le BIC de Montpellier qui l’incube depuis quelques années maintenant.

Arthur Capon est ravi de l’accompagnement, dont sa société bénéficie : « Le BIC de Montpellier nous a aidés à structurer notre stratégie et notre présentation ».

Les conseils ont été payants : à la suite à sa participation à Montpellier Capital Risque, La Brigade de Véro a bouclé une levée de fonds d’un montant de 2,3 M€ auprès de business angels, parmi lesquels figurent certains de ses clients.
 
C’est que la société assoit son développement sur une approche sociétale et écoresponsable qu’elle met en œuvre dans son fonctionnement. Elle n’utilise que des emballages recyclables et, pour aller plus loin dans la sobriété carbone, elle vient de signer un contrat avec Zenride, le pionnier du vélo de fonction, afin que ses collaborateurs puissent venir au travail en bicyclette, La Brigade de Véro prenant 80% de la location-achat à sa charge.
 
La société est également équipée de voiture électrique et, dans le même temps, elle œuvre en faveur de l’insertion des personnes handicapées, en soutenant l’association Au Moulin de l’Éveil, créée par des parents d’enfants autistes. Ainsi, elle propose à ses clients d’ajouter 1€ à leur commande, qui sera intégralement reversé à l’association.
 
Enfin, son engagement citoyen l’amène à promouvoir sur son propre site les producteurs locaux qui l’approvisionnent, afin de les aider à travailler davantage.

« Nous sommes tous là pour que notre société aille dans la bonne direction », insiste Arthur Capon. La Brigade de Véro, agile et humble. L’autre recette du succès.

Il y a 0 commentaire sur cette page