Toutes les actualités

Les startups de l’immobilier lancent le Smart building

Information mise à jour le 20/04/18

Le domaine des bâtiments « intelligents » a déjà vu naître une quinzaine de pépites sur le territoire montpelliérain. La métropole appuie l’initiative de quatre startups à l’origine du mouvement Prop Tech Montpellier.

Jérémy Guillaume de Snapkin, Michaël Lalande d’Idéalys, Lahouari Kaddouri de LKSpatialist, Angelo Blot et Jérôme Barthès de MaSmartHome @DR

Jérémy Guillaume de Snapkin, Michaël Lalande d’Idéalys, Lahouari Kaddouri de LKSpatialist, Angelo Blot et Jérôme Barthès de MaSmartHome @DR

Des participations communes à des salons, un site web vitrine de leur expertise et des apéros-chantiers vont booster leur notoriété auprès des architectes et promoteurs.

Pour la première fois, le Salon de l’Immobilier de Montpellier a accueilli un «Village des Startups», où neuf jeunes pousses métropolitaines ont présenté mi-mars leurs solutions de smart building. Une initiative du jeune mouvement Prop Tech Montpellier, fortement soutenu par la métropole. «Elle a grandement appuyé notre participation», salue Jérémy Guillaume. Le dirigeant de Snapkin est l’un des initiateurs de la Prop Tech Montpellier avec Michaël Lalande d’Idéalys, Lahouari Kaddouri de LKSpatialist, Angelo Blot et Jérôme Barthès de MaSmartHome. «Tous les écosystèmes doivent se rencontrer.

Il ne faut plus travailler en silo, souligne Chantal Marion, vice-présidente de la métropole au développement économique, à l’enseignement supérieur et la recherche, à l’innovation, la French Tech et l’artisanat, et à la planification urbaine. Ensemble, les startups seront mieux placées pour parler avec les promoteurs, les architectes.»

Des startups accompagnées par le BIC de Montpellier

Tous accompagnés par le BIC, les startuppeurs ont compris l’intérêt de se présenter «en meute» à une cible très sollicitée. Sur l’agenda du mouvement s’insèrent des participations à des salons, un futur site web et des apéros-chantiers. Le premier, organisé avec FrenchSouth.digital au MIBI, a été une réussite et un deuxième est prévu mi-mai pour présenter les autres participants du Salon de l’immobilier, la conciergerie connectée Amaplace, la plateforme de bureaux partagés Bureaux&Co, la solution de gestion locative en ligne InSitio, les chasseurs immobiliers de Net-Acheteur et le créateur de signatures olfactives Arthur Dupuy.

«Le territoire montpelliérain est très ‘riche’ sur ces métiers», assure Michaël Lalande. Jeremy Guillaume décompte une quinzaine d’entreprises et le groupe «est ouvert». «Ce tissu très fort de startup agite beaucoup la ville», commente le directeur général de la Serm Christophe Perez, qui travaille déjà avec plusieurs membres du mouvement sur des îlots et quartiers «intelligents».
Il y a 0 commentaire sur cette page