Toutes les actualités

Medincell accélère pour améliorer l'accès à la santé

Information mise à jour le 02/12/19

Héraut de l’actionnariat salarié, l’entreprise montpelliéraine vient de s’ouvrir aux investisseurs extérieurs et envisage d’autres opérations de financement en 2018 pour accélérer ses programmes.

Christophe Douat, PDG de Medincell ©Edouard Hannoteaux

Christophe Douat, PDG de Medincell ©Edouard Hannoteaux

Le laboratoire Medincell implanté à Jacou, sur le territoire de la Métropole, a bénéficié en décembre 2017 d’une bourse de 3,5 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates. L’objectif : formuler un contraceptif à coût abordable, à base de progestérone, injecté en une seule fois sous la peau et restant actif 6 mois, à destination notamment des 80 millions de femmes, qui affrontent chaque année une grossesse non-désirée dans les pays en voie de développement.

La Fondation Gates finance ainsi deux ans de développement afin que Medincell adapte sa technologie Bepo® de libération contrôlée des médicaments sur un contraceptif, dont la sortie pourrait intervenir d’ici 6 à 7 ans.

Ce contraceptif est le 8e projet actif de Medincell, fondé en 2003 par Anh Nguyen. L’entreprise, qui a bénéficié d’une incubation par le BIC de la métropole jusqu’en 2007, collabore avec des laboratoires pharmaceutiques sur de nombreuses aires thérapeutiques. Lauréate du Pass French Tech en octobre 2016, elle a aussi été couronnée en octobre 2017 "Entreprise créative" par les Trophées "PME Bougeons-Nous" de RMC. En deux ans, elle est passée de 60 à plus de 110 salariés.

"Changer les règles pour développer des médicaments efficaces, pratiques et à bas prix"

Quinze ans après sa naissance, Medincell garde une farouche volonté de contrôler sa destinée. Majoritairement détenue par ses fondateurs, managers et salariés, l’entreprise veut toujours "changer les règles pour développer des médicaments efficaces, pratiques et à bas prix", assure Christophe Douat, président du directoire. Mais après avoir validé sa technologie et son modèle d’entreprise, Medincell souhaite accélérer : elle a accueilli en 2017 son premier investisseur extérieur, CM-CIC Innovation, et envisage de nouvelles opérations de financement. "Toutes les options sont ouvertes tant qu’elles servent l’entreprise et sa mission".

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page