Toutes les actualités

MedVallée, pôle mondial en Santé globale à Montpellier, attire déjà les pépites

Information mise à jour le 23/09/22

La dynamique enclenchée par MedVallée porte ses fruits, en attirant de nouvelles pépites séduites par un écosystème favorable à leur développement. Témoignage de PredictCan, Biophileus et La TeleScop.

PredictCan, Biophileus Ⓒ 3M Audrey Viste ; La TeleScop Ⓒ La TeleScop

PredictCan, Biophileus Ⓒ 3M Audrey Viste ; La TeleScop Ⓒ La TeleScop

Quand ils ont décidé de créer PredictCan, Sara Cherradi et Hong Tuan Duong travaillaient à l’Inserm à Strasbourg. De leur rencontre est né leur projet de développer une méthode totalement innovante de dépistage précoce des cancers solides (foie, pancréas, colon…). Et c’est ainsi qu’ils ont décidé de fonder leur propre société, non pas à Strasbourg, mais à Montpellier.
Un choix murement réfléchi, lié à MedVallée, le pôle de classe mondiale en matière de santé globale.

« MedVallée a été un argument déterminant de notre choix », explique Hong Tuan Duong, le PDG de PredictCan, un docteur en biologie cellulaire option pharmacologie, qui a dirigé pendant 17 ans des projets de recherche translationnelle à l’hôpital universitaire de Bâle, avant de les poursuivre pendant quatre ans à l’Inserm à Strasbourg.

Centrée sur la médecine de précision, PredictCan ne ciblera pas seulement le secteur du diagnostic, elle se placera aussi sur celui du médicament. 

« La méthode non invasive que nous développons vise à détecter la présence des signaux précurseurs des cancers solides par une simple prise de sang, pour ensuite proposer plusieurs options thérapeutiques », détaille Sarah Cherradi, docteure en biologie santé option cancer, cofondatrice et directrice générale de PredictCan.


Créée en septembre 2021 à Montpellier, leur société est engagée dans le programme de préincubation du BIC de Montpellier. En avril prochain, elle s’installera à Cap Delta, dans le Biopôle Euromédecine.

 « L’accompagnement de la Métropole de Montpellier a été exemplaire et ses équipes nous ont mis en relation avec Bpifrance qui a décidé de nous soutenir dans le cadre de son programme Deeptech », ajoute Sara Cherradi.  

Bref, un bon départ, ce d’autant plus que PredictCan a déjà noué un partenariat avec le CHU de Montpellier sur la méthode de dépistage qu’elle développe.

D’autres pourront suivre « MedVallée facilitera les mises en relation avec des acteurs, tels que des chimistes et des cliniciens. Ce qui nous permettra d’accélérer la mise sur le marché de molécules à fort potentiel thérapeutique. Et, de la même manière, nous pourrons apporter notre savoir-faire à des laboratoires qui synthétisent de nouvelles molécules pour évaluer leur effet thérapeutique », souligne Hong Tuan Duong.

MedVallée facilite aussi les fertilisations croisées. Bastien Nguyen Duy-Bardakji en est persuadé. Cofondateur avec Claire Dupaquier et Julie Chaurand de la startup coopérative La TeleScop à Montpellier, cet ingénieur spécialisé́ dans les capteurs satellitaires estime que ce pôle à vocation mondiale facilitera les collaborations.

« Nous pourrons nous rapprocher d’entreprises et de laboratoires avec lesquels nous mutualiserons nos compétences afin de lancer de nouveaux projets. Ce sera un accélérateur d’innovation », dit-il.

C’est d’ailleurs dans l’ADN de La TeleScop, une société accompagnée par le BIC de Montpellier. En mars, la société qui développe des programmes de recherche avec l’INRAE et l’IRD a ainsi renforcé la collaboration qu’elle a nouée avec DarkSkyLab, en entrant dans son capital, à la demande de ce bureau d’études basé à Toulouse et spécialisée dans l'expertise scientifique de la pollution lumineuse. En 2021, les deux partenaires avaient produit ensemble la toute première cartographie régionale de la pollution lumineuse, réalisée à partir des données satellitaires, pour le compte de la Région Occitanie.
 
Patrick Hivin est sur la même longueur d’onde. Président de BioPhiLeus, une société créée en 2019, basée dans le Village d’entreprises artisanales et de services Hannibal à Cournonsec, ce microbiologiste met ses compétences scientifiques au service de la culture de variétés de champignon goûteuses, mais rares : pleurotes de panicaut, pleurotes jaunes, pleurotes roses et enokis.
 
Pour ce faire, il a créé avec son associé docteur en microbiologie des chambres de cultures. Totalement automatisées et autonomes, elles régulent finement les conditions climatiques permettant des cultures optimales sur biomasses végétales. Les champignons qui y poussent sont ensuite commercialisés auprès des restaurants gastronomiques et des magasins locavores. Un système ingénieux, et unique, qu’il compte développer en franchise.
 
Mais justement, s’il maîtrise parfaitement son sujet, en tant que scientifique, il a besoin d’autres compétences que MedVallée peut lui apporter.

« Ce pôle facilitera les rapprochements. Nous n’aurons plus à passer deux mois à chercher des partenaires », observe-t-il, avant de conclure : « En plus, MedVallée nous donnera une belle visibilité. »

Synergies, partenariats, fertilisations croisées, visibilité…
La vocation de MedVallée : un accélérateur de croissance et d’attractivité !