Toutes les actualités

Oasis Citadine crée une ferme urbaine collaborative aux portes de Montpellier

Information mise à jour le 23/11/18

L’association montpelliéraine Oasis Citadine reconnecte les citadins à leur alimentation et au jardinage avec sa ferme urbaine collaborative, surgie de terre en avril 2018 au Château de Flaugergues. Les « Oasiens » y pratiquent la permaculture.

Oasis Citadine crée une ferme urbaine collaborative aux portes de Montpellier

Sébastien Girault (à gauche sur la photo), cofondateur d’Oasis Citadine, aux côtés de Maxime Pernel, responsable des cultures, et Germain Dufraisse, autre fondateur de la ferme urbaine et responsable opérationnel, sur le domaine du Château de Flaugergues.

« Parmi nos adhérents figurent des novices comme des experts du potager, des étudiants, un médecin, un cuisinier, des gens du secteur social, et beaucoup de familles. Les enfants, lorsqu’ils sont à l’Oasis, délaissent les écrans », sourit Sébastien Girault, cofondateur avec Germain Dufraisse de la ferme urbaine collaborative Oasis Citadine.

Leur ambition : reconnecter les citadins à leur alimentation.

« Le territoire métropolitain est un bon terreau pour l'agro-écologie. Après deux ans d’efforts et l’accompagnement de l’incubateur d’innovation sociale Alter’Incub, la rencontre avec le propriétaire du Château de Flaugergues a été décisive pour réussir notre projet sur Montpellier. Un vrai alignement des planètes », salue Sébastien Girault.

Le domaine a confié gratuitement pour 5 ans (renouvelables) à l’association créée début 2018 une parcelle de 8 000 m2 en bordure des vignes du domaine.
Micro-pousses

Depuis le printemps, les « Oasiens » ont préparé le site, planté les premiers semis, bâti un accueil-café associatif, des toilettes sèches, un poulailler (qui accueille une douzaine de poules), des zones de bricolage, de bien-être... Une apicultrice a installé ses ruches. Tout membre actif accède aux ateliers collectifs, matériels, plants et semences, bénéficie d’un panier par semaine de salades, tomates, courgettes, poivrons, herbes aromatiques... Les Oasiens peuvent aussi profiter des jardins du Château de Flaugergues.

Adhésions, dons, appels à projets et financement participatif seront mis à contribution pour faire vivre et grandir la ferme urbaine, qui compte 70 adhérents à la rentrée 2018. L’équipe, qui anime le site 7 jours sur 7, voudrait toucher les scolaires et les entreprises intéressées par des ateliers « main verte ». Les projets ne manquent pas : une culture de micro-pousses (riches en nutriments) vise les restaurateurs et Sébastien Girault souhaite monter un projet de ferme urbaine « mobile » pour porter la parole de l’agro-écologie sur des événements.
Il y a 0 commentaire sur cette page