Toutes les actualités

Pilea, la jeune pousse de la jardinerie urbaine

Information mise à jour le 22/11/22

Ouverte depuis juillet 2022 dans la rue du Faubourg du Courreau, cette boutique propose aux citadins des plantes locales ou exotiques et l’équipement pour jardiner en ville.

Pilea © A.Viste

Pilea © A.Viste

Sa boutique est arrosée de soleil et son sourire irradie. Adepte du jardinage urbain, Emmanuelle Paul-Nathou a fait de sa passion un métier. Depuis juillet 2022, elle est installée dans la rue du Faubourg-du-Courreau où son commerce, à l’enseigne Pilea, vend des plantes et tout le matériel pour faire de son logement et de son extérieur une bulle de verdure et l’entretenir.
 
Sauge petite feuille, Bulbines, thym, lavande, romarin, cactées, etc. Aux plantes locales s’ajoutent les exotiques : alocasias, calatheas, philodendrons, dracaenas, euphorbes et bien sûr pileas, notamment. Dans la boutique, elles enrichissent une jungle urbaine, chaleureuse et odorante, que confectionne Emmanuelle. Un cadre totalement nouveau pour elle qui travaillait auparavant dans un cabinet d’architectes.

« J’avais besoin de changement, de bouger, de ne plus être dans un bureau. Alors, j’ai suivi une formation de jardinière horticole », explique-t-elle.

Dans son commerce, elle transmet du coup son savoir-faire à ses clients, en leur prodiguant des conseils et en organisant des ateliers. D’ailleurs, certains deviendront réguliers, chaque mercredi matin, pour les enfants et chaque samedi matin pour les adultes. Dans sa boutique, un espace est déjà réservé à tous ceux qui souhaitent rempoter leurs plantes ou apprendre à le faire et les clients peuvent acheter sur place le terreau au litre.
 
Le concept plaît et la fréquentation de Pilea ne cesse de croître.

« La piétonnisation de notre secteur et l’arrêt de tram situé à proximité m’amènent de nouveaux clients », observe-t-elle avant de conclure : « En outre, je suis bien aidée par la stratégie de la Ville de Montpellier qui favorise le développement de la végétalisation. Toutes les villes ne le font pas. »

Le bien-être par les plantes.