Toutes les actualités

Une porte grande ouverte aux jeunes des quartiers

Information mise à jour le 23/01/19

Depuis sa création, la société montpelliéraine Passe agit en faveur des jeunes les plus éloignés de l’emploi. Aujourd’hui, elle passe à la vitesse supérieure dans le cadre de la charte Entreprises et Quartiers.

PNathalie Berlier et l’équipe de Passe

Nathalie Berlier et l’équipe de Passe

Petite entreprise, grandes ambitions pour l'insertion : telle pourrait être la devise de Passe. Spécialisée en serrurerie-métallerie, automatisme et mise en accessibilité dans le bâtiment, cette société a été créée en mai 2017 par Davi Domergue et Nathalie Berlier, rejoints par Pierre Devanne courant 2018.  Elle a déjà embauché cinq jeunes en contrat de professionnalisation, apprentissage ou CDI, issus de différents quartiers dont La Mosson.

« Grâce à la Métropole de Montpellier, nous disposons d’un atelier et de bureaux au loyer très accessible, idéalement situés à 500 mètres du Centre de formation des apprentis, au sein du Parc 2000 », souligne Nathalie Berlier qui résume ainsi sa politique de recrutement : « Chacun a sa chance à condition d’être motivé ! »

Question de valeurs d'entraide propres au bâtiment, mais aussi d’ouverture d'esprit :

« Il n’est pas facile de trouver un stage quand on s'appelle Mohamed, domicilié à La Paillade. Or, il faut vraiment mettre de l'espoir dans cette jeunesse car elle est pleine d'énergie et d'idées. »

Epauler des porteurs de projet

Pour accentuer son engagement, Passe a signé la charte Entreprises et Quartiers visant à créer du lien entre les habitants des quartiers prioritaires et le monde entrepreneurial. Elle accède ainsi à un réseau, piloté par la Métropole de Montpellier et l’Etat, et Co-animé par Face Hérault – la Fondation agir contre l'exclusion –, qui l’aide à mettre en œuvre de nouvelles actions. Au programme : offres de stages pour des élèves de 3e, après-midis portes ouvertes, mises en situation professionnelle avec Pôle Emploi...

« Nous voulons aussi épauler des porteurs de projets issus des quartiers », annonce Nathalie Berlier.

Tout en gardant le cap sur la croissance de son entreprise, elle espère continuer à faire « de belles rencontres » grâce à l'insertion.

« Accueillir en stage un mineur isolé étranger demande des efforts en termes de communication et de tolérance. Mais cela nous permet de cultiver un esprit d’équipe. » Celui d’une équipe gagnante. « Avec un CAP métallerie, le chômage n'existe pas. Surtout dans la métropole de Montpellier qui offre une belle dynamique dans le BTP ! »

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page