Toutes les actualités

Matchupbox sécurise la relation entreprise/consommateur

Information mise à jour le 20/06/18
Avec Pikcio, la société MatchUpBox, basée à Montpellier et à Boston, propose un nouveau mode de traitement des données personnelles. Cette application, fondée sur un réseau sécurisé, doit permettre aux entreprises de se conformer aux nouvelles exigences réglementaires et de fiabiliser la relation avec leurs clients. La startup négocie actuellement une levée de fonds pour financer son développement commercial.
La défiance des consommateurs quant à l’utilisation de leurs données personnelles coûte de plus en plus cher aux entreprises. Celles-ci devront en outre respecter d’ici au printemps 2018 les exigences du nouveau Règlement général européen sur la protection des données (RGPD). C’est sur la base de ce double constat que la société Matchupbox, hébergée depuis 2014 dans la pépinière Cap Omega à Montpellier, a développé une nouvelle architecture de communication fondée sur un réseau distribué et sécurisé.
«Les données ne sont pas centralisées sur un serveur, elles sont stockées dans l’ordinateur de chaque utilisateur qui décide librement de les partager», explique Didier Collin de Casaubon, fondateur. Une interface applicative, Pikcio, assure l’échange de données entre l’entreprise et ses clients. Elle permet en outre à l’utilisateur de regrouper ses données personnelles sur une application unique et de disposer d’un assistant de recherche intelligent capable de trouver un restaurant adapté à son régime ou d’effectuer une demande de crédit immobilier personnalisée.
La startup, qui teste actuellement son système auprès de cinq entreprises partenaires, espère signer ses premiers contrats en 2017. Elle vise un portefeuille de 500 000 utilisateurs potentiels fin 2017 et de 6 millions fin 2019. Premiers marchés visés : la banque, l’assurance et la santé. L’entreprise négocie en parallèle une levée de fonds de 1 million d’euros afin de déposer des brevets, de financer son développement commercial et de poursuivre sa R&D. L’effectif devrait passer de 6 à 18 personnes d’ici à la fin de l’année. Née en 2013 à Boston (Etats-Unis), MatchUpBox a jeté son dévolu sur le BIC de Montpellier après avoir visité des incubateurs à Paris et à Sophia-Antipolis. «C’est à Montpellier que l’équation était la meilleure, commente Didier Collin de Casaubon. Il y a ici une vraie dynamique, et je n’ai aucun problème pour attirer des ingénieurs venus de Paris, Bordeaux ou Nice.»
En savoir plus :
- MatchUpBox
- Etre accompagné par le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole
- Intégrer les réseaux du numérique
- Entreprendre à Montpellier