Toutes les actualités

Montpellier, terre propice à « l'Industrie positive »

Information mise à jour le 03/09/19

Avec sa stratégie "Montpellier, l’Industrie Positive" et le lancement du 1er Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive de son histoire, la Métropole marque sa volonté d’accompagner tout l'écosystème vers une économie innovante, responsable et engagée.

Montpellier Méditerranée Métropole marque sa volonté d'attirer et d’accompagner l’ensemble des acteurs économiques dans une économie positive.

  « À Montpellier, on aime l’industrie pionnière dans les nouvelles technologies, responsable pour l’environnement et engagée pour l’emploi durablement afin de construire un territoire vertueux pour les générations présentes et futures », affirme Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Des valeurs résumées dans la nouvelle signature « Montpellier, l'Industrie Positive », dévoilée le 11 juillet, une industrie qui se définie au-delà des termes classiques et regroupe également les activités de la 4ème révolution industrielle. En complémentarité de l'industrie traditionnelle qui joue un rôle clé dans le dynamisme économique et pour répondre à la forte croissance démographique du territoire, trois industries marquent la spécificité industrielle du territoire: les technologies de l’information et de la communication (2,5 milliards d’euros CA générés et 10 000 emplois), la santé-pharmacie (2,5 milliards et 50 000 emplois), l’énergie et l’environnement (3,4 milliards et 7 000 emplois).

Pour le conseiller métropolitain, délégué à l’industrie, Gérard Lannelongue, il s'agit « de rendre lisible notre industrie Made in Montpellier, avec au bout une préoccupation majeure, l'emploi et une économie durable pour les générations à venir ».

L’industrie positive voit les frontières s’estomper peu à peu entre la production matérielle et les services par le biais des nouvelles technologies. A Montpellier, plus qu’ailleurs, cette distinction se fait rare pour laisser place à de nouveaux modèles économiques favorisant une fertilisation intersectorielle adaptée au marché global.

Les entreprises du territoire engagées pour porter et développer Montpellier, L’industrie Positive

De février à juillet 2019, Gérard Lannelongue a piloté un Think Tank Industrie composé d'industriels, grands groupes, PME TPE, startups et d'organisations professionnelles, afin de travailler sur la question de notre tissu industriel. Ce Think Tank a préfiguré la mise en place inédite d’un Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive dès septembre 2019.
 

Sa mission sera de formuler des recommandations et de co-construire la feuille de route de la politique industrielle de la Métropole pour la période 2020-2040 autour d’axes stratégiques identifiés par le Think Tank :
  1. Changer l’image de notre industrie en valorisant le made in Montpellier
  2. Développer et accompagner collectivement cette industrie positive à travers des projets et des synergies
  3. Favoriser l’intelligence collective et le partage de bonnes pratiques notamment d’outils de développement (engagement sociétal)
Membres du Think tank et, demain, du Conseil Métropolitain de l’Industrie, plusieurs de ses acteurs industriels se réjouissent de cette nouvelle dynamique, comme l’imprimeur d’étiquette adhésives Sÿnia de Lavérune, dont le président Sylvain Maillard a souligné les marchés remportés auprès de grands industriels du luxe avec une attention particulière portée sur les aspects RSE de son activité, critère de plus en plus important pour ses clients.

« Nous nous reconnaissons dans les valeurs de l’industrie positive. Nous sélectionnons des marques responsables et travaillons à rendre plus verte l’industrie du textile », souligne Etienne Bussières, directeur commercial de Main Gauche.

Spécialiste de la personnalisation sur textile biologique destiné aux professionnels, actuellement sur Parc 2000, la startup projette un agrandissement de 10 millions d'euros à Montpellier Garosud d’ici à 2020. « Nous allons multiplier nos capacités par cinq, assure le directeur commercial Étienne Bussières, et devrions passer de 60 salariés à 180 en 2022. »

Alain Forêt, président de Seclab spécialiste de la cybersécurité créé en 2011, est persuadé : « On peut faire un bond autour de cette industrie positive. Aujourd’hui, l’industrie a étendu son domaine d’action au 4.0, on doit faire partie des métropoles leaders dans cette industrie du futur. Nous avons besoin d’un écosystème favorable pour croître. Le travail en équipe est fondamental pour dynamiser le territoire, c’est ce que nous mettons en place avec ce Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive », souligne-t-il.


Le groupe EDF a rappelé l'ouverture prochaine à Montpellier d'un site de sa filiale vouée aux énergies renouvelables qui renforcera la position de leader français et européen du territoire dans le secteur.

« Notre volonté est de réussir avec le territoire, c’est pourquoi nous participons à cette démarche initiée par la Métropole. Notre industrie et notamment l’industrie des énergies renouvelables, travaille déjà avec de nombreuses start-up pour piloter à distance les éoliennes par exemple. Avec EDF pulse Occitanie et le BIC de Montpellier, nous les faisons grandir. Nous partageons cette vision d’une industrie positive qui se veut ouverte, protéiforme et enracinée sur notre territoire qui porte l’empreinte numérique. », précise Virginie Monnier-Mangue, déléguée territoriale d’EDF.

Le premier Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive se tiendra en septembre 2019 à l’Hôtel de la Métropole. La Métropole sera à l’écoute de chaque initiative et projet s’attachant à répondre aux enjeux évoqués par Montpellier, L’Industrie positive, et permettant de valoriser cette identité.

Liste des premiers membres du Conseil : Orange, Seclab, EDF, Radio Act et Nétia, UIMM Montpellier, Main Gauche, Cyleone, Bulane, Meliès Business Angel, CCI Hérault, Equadim, Synia, groupe Méridis, IDATE, CMA, IBM.
Il y a 1 commentaire sur cette page
Demande de participation">
Anonyme Il y a 1 mois

Demande de participation

Du CLUB des EXPORTATEURS de FRANCE

Du DAVOS des PME/PMI